• +226 70 65 65 00
  • elitescommunication14@yahoo.fr

Réseaux sociaux: à quelle fréquence faut ‘il publier

Réseaux sociaux: à quelle fréquence faut ‘il publier

C’est La grande question à laquelle chacun espère trouver LA grande réponse ! Pas besoin d’en faire l’éloge, si vous lisez cet article, vous avez probablement déjà conscience de l’importance des réseaux sociaux dans une stratégie marketing ! Mais entre LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest, Google +, Tumblr, YouTube, avec chacun leurs caractéristiques et contraintes, vous ne savez plus sur quel pied danser ? Voilà donc 4 clés pour construire un planning éditorial efficace

 




1. Ne cherchez pas de règle universelle ou immuable !

Même si je voulais bien vous donner les dix commandements pour réussir votre stratégie réseaux sociaux, je serais un bien mauvais prophète de vous faire croire que mes conseils pourraient résonner à travers les âges ! Comme pour tout ce qui relève du marketing digital ou des réseaux sociaux, il n’y a pas de science exacte, ou de réponse immuable ! Seuls l’expérience et les réajustements permettent de trouver une issue favorable à ce grand dilemme : exister sans lasser sa cible.

Plus encore, malgré les études réalisées sur le sujet, les lignes s’agissant de réseaux sociaux évoluent constamment au rythme des changements d’algorithmes propres à chaque réseau social, hiérarchisant ainsi le contenu et la distribution de l’information.

Vous devez donc être conscient que la fréquence de vos publications sur les réseaux doit évoluer régulièrement et qu’elle ne peut répondre qu’à une règle : celle des attentes de vos cibles.

2. Faites-en une affaire personnelle

Même en vous basant sur ce qui se fait dans votre secteur d’activité, sur ce que font vos concurrents, il est essentiel que votre planning éditorial soit défini en fonction de vos besoins propres. Il doit également être défini en fonction de votre marque, vos produits, vos objectifs et vos capacités à publier.

Si vous ne disposez pas d’un community manager à plein temps qui peut prendre en charge le monitoring des publications, pas la peine de vous fixer des objectifs trop ambitieux.

En fait, que vous cherchiez à développer votre notoriété, à continuer d’exister sur les réseaux sociaux, à promouvoir une offre ou un événement, ou à fidéliser votre audience, la fréquence de vos publications sur les réseaux sociaux ne sera pas la même.

De même, si vous n’avez pas une bonne raison de publier, mieux vaut s’abstenir ! N’oubliez pas que pour générer de l’engagement, vos publications doivent intéresser vos cibles et par conséquent être qualitatives.

3. Votre cible toujours en ligne de mire

Comme toujours, les stratégies marketing les plus efficaces sont tournées vers les comportements et besoins des cibles. Analysez les habitudes de vos cibles : quel(s) jour(s) et à quel moment fréquentent-ils les réseaux sociaux ? Quels sont les réseaux sociaux les plus susceptibles de capter leur attention ? Quels types de contenus peuvent susciter l’engagement ?

Par exemple, Léa, 30 ans, est une jeune maman active. Elle est sensible à la qualité des produits, échange sur Facebook avec d’autres jeunes mamans à travers des groupes, et suit d’autres jeunes mamans sur Instagram à l’affut de nouvelles tendances. Elle travaille et a énormément de choses à faire, mais consulte les réseaux sociaux plusieurs fois par jour sur son smartphone, généralement dans les transports. Elle y consacre toutefois beaucoup plus de temps le week-end.

Prenons l’exemple d’une marque de cosmétiques bio. Dans ce cadre, ses publications remporteraient du succès entre 8h et 9h30, et entre 17h et 19h. Mais elles pourraient même générer une conversion si elles sont faites le week-end, au moment où Léa a le temps de visiter le site de la marque, de comparer les alternatives et de se décider à acheter.

4. S’appuyer sur certains standards des algorithmes

De façon générale, l’idée reste de toucher votre cible au bon moment afin de maximiser l’impact de votre message. Pour cela, une étude réalisée par Over-graph donne des standards pour définir un point de départ à votre stratégie éditoriale.

  • Twitter : sur ce réseau social dont l’instantanéité est le maître mot, un tweet a une durée de vie d’environ 4 heures. Pour exister, publier plusieurs fois par jour est nécessaire pour remporter de l’engagement ;
  • Facebook : grâce à son reach, il permet de rallonger la durée de vie des publications. Celles-ci peuvent apparaître jusqu’à 14 heures après leur publication ;
  • LinkedIn : la durée de vie moyenne d’une publication étant de 12 heures, il est généralement conseillé de publier le tôt le matin ;
  • YouTube : le succès des publications dépend essentiellement du moyen par lequel elles sont promues par les autres réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook.

La fréquence de vos publications est un élément stratégique vous permettant de remporter de l’engagement.Cependant, la véritable source de succès pour les publications sur les réseaux sociaux est de proposer uncontenu percutant et qualitatif. Bref, un contenu qui peut devenir viral.

webmarketing-com

admin

Leave a Comment