• +226 70 65 65 00
  • elitescommunication14@yahoo.fr

Archives de l’auteur

En Inde : Les portables interdits aux femmes




Dans le village indien de Suraj, les femmes célibataires n’ont pas le droit d’utiliser de téléphones portables depuis début février. Le conseil de ce village juge cette technologie nuisible à la société. Selon le chef du village, les jeunes femmes seraient distraites par ces appareils, au détriment de leurs études et de l’accomplissement des tâches ménagères. Pour pouvoir utiliser un téléphone portable, elles doivent donc attendre de trouver un mari. Si une femme non mariée est surprise avec un téléphone portable, elle devra s’acquitter d’une amende de 2 100 roupies.

admin

Facebook responsable d’un divorce sur trois aux USA

En 2004, le jeune Mark Zuckerberg crée un annuaire d’étudiants qu’il baptise Facebook. Ce réseau social serait aujourd’hui derrière un divorce sur trois.




C’est ce qu’a révélé une étude menée en 2015 par le cabinet d’avocats britannique Lake Legal qui, en examinant 200 cas de divorces, a découvert que Facebook était cité dans 66 affaires. Le réseau social servirait de preuve aux conjoints trompés. Il favoriserait aussi l’infidélité en permettant à des anciens amants de se retrouver. Cette étude n’est pas la seule du genre. En 2014, l’université de Boston établissait que Facebook était un facteur de délitement du mariage : au Texas, 32 % des utilisateurs du réseau social pensent au divorce contre 16 % des non-utilisateurs. En 2010, une autre étude de l’American Academy of Matrimonial Lawyers rapportait qu’un divorce sur cinq aux États-Unis impliquait Facebook.

admin

Facebook, YouTube, Twitter, WhatsApp… La Turquie bloque l’accès aux réseaux sociaux et applis de messagerie

Twitter, Facebook, WhatsApp ou encore YouTube… L’accès aux réseaux sociaux, ainsi qu’aux applications de messagerie a été fortement perturbé ce vendredi en Turquie, rapporte Turkey Blocks, une organisation spécialisée dans la surveillance de la censure du Web.




Comme il est de coutume en Turquie, les autorités ont jeté leur dévolu sur Twitter, Facebook, WhatsApp ou encore YouTube. Les perturbations ont commencé vendredi dernier et sont montées crescendo durant le week-end, rapporte Turkey Blocks, une organisation spécialisée dans la surveillance de la censure du Web.

Ces mesures faisaient suite à l’arrestation d’une dizaine de députés appartenant au HDP, le parti pro kurde. La technique de blocage utilisée est le throttling. Il s’agit de ralentir l’accès aux sites en limitant la bande passante disponible jusqu’à les rendre inutilisables.

Des blocages réguliers en Turquie

Le Premier ministre Binali Yildirim, cité par L’Express, n’a pas directement confirmé que les autorités étaient à l’origine de ce blocage, mais a reconnu qu’elles pourraient « avoir recours à ce type de mesures pour des raisons de sécurité ». Il a, en outre, indiqué qu’il s’agissait de « mesures temporaires. Une fois que la menace aura été éliminée, tout reviendra à la normale ».

Au gré des événements, le gouvernement turc bloque régulièrement l’accès aux réseaux sociaux dans le pays, ainsi qu’à certains autres sites de manière permanente.

admin

Plus de Galaxy Note7 à bord des avions à destination des Etats-Unis

Vous possédez un Samsung Galaxy Note7 et vous devez voyager aux Etats-Unis? Ces smartphones sont désormais interdits à bord de tous les vols à destination ou en provenance des Etats-Unis. Cette mesure intervient après l’affaire des batteries qui explosent.




Les autorités américaines ont décidé vendredi d’interdire les smartphones Galaxy Note7 de Samsung dans tous les avions au départ ou à destination des Etats-Unis, ainsi que sur les vols domestiques. Les appareils présentent un risque d’explosion.

L’interdiction entre en vigueur samedi à 18h00 (en Suisse). Les passagers récalcitrants s’exposeront à la confiscation de leurs appareils, ainsi qu’à des amendes, voire des poursuites judiciaires, précise le ministère des Transports (DOT) dans un communiqué.

 Deux mois après le lancement de son Note7, Samsung a arrêté cette semaine la production et les ventes de cet appareil, censé être un de ses nouveaux produits vedettes, en raison de défauts susceptibles de provoquer une explosion. Il a également enjoint tous les propriétaires de cette « phablette » à cesser immédiatement de s’en servir.

La sécurité prime

« Nous reconnaissons qu’interdire ces téléphones dans les avions va gêner certains passagers, mais la sécurité de tous ceux qui sont à bord d’un avion doit avoir la priorité », a commenté le ministre américain des Transports, Anthony Foxx.

Concrètement, les propriétaires d’un Note7 ne pourront désormais plus le transporter sur eux ou dans leurs bagages en soute ou en cabine. Le smartphone ne peut plus non plus être expédié par fret aérien. Les compagnies aériennes devront aussi refuser d’embarquer les passagers qui refuseront de se séparer de leur téléphone.

Les autorités américaines ont réitéré leurs appels à retourner les appareils incriminés à leur fabricant. « Le risque d’incendie (…) est simplement trop grand pour que qui que ce soit prenne le risque et ne réponde pas au rappel officiel » de l’appareil mis en place par Samsung, a indiqué Elliot Faye, le président de l’agence américaine de sécurité des consommateurs (CPSC), également cité dans le communiqué.

lenouvelliste

admin

Une cyberattaque paralyse de nombreux sites, dont WhatsApp, Twitter, Netflix, Paypal et Playstation

Vendredi, des millions d’utilisateurs de Twittter, Spotify, Amazon et de nombreux médias américains ont été privés d’accès à leurs sites favoris. Une cyberattaque d’une ampleur rarement vue à ce jour est à l’origine de cette panne. Certains experts estiment que seul un Etat a les moyens de mener une telle opération.




Une cyberattaque menée en plusieurs vagues a sérieusement perturbé le fonctionnement d’internet vendredi aux Etats-Unis. Elle a privé des millions de personnes d’accès notamment à Twitter, Spotify, Amazon ou eBay et soulevé les inquiétudes des autorités.

La liste des victimes a également inclus Reddit, Airbnb, Netflix et les sites de plusieurs médias (CNN, New York Times, Boston Globe, Financial Times, The Guardian…).

Aucun de ces sites n’était directement visé par les pirates. Ils s’en sont en réalité pris à la société Dyn, qui redirige les flux internet vers les hébergeurs et traduit en quelque sorte des noms de sites en adresse IP.

« Quand je vois une telle attaque, je me dis que c’est un Etat qui est derrière », a estimé Eric o’Neill, chargé de la stratégie pour la société de sécurité informatique Carbon Black et ex-chargé de la lutte contre l’espionnage au FBI (police fédérale).

Pour cet expert, les conséquences pourraient être bien plus graves dans les secteurs de la finance, du transport ou de l’énergie, bien moins préparés que Dyn à ce type de cyberattaques. « C’est une attaque très élaborée. A chaque fois que nous la neutralisons, ils s’adaptent », a expliqué Kyle Owen, un responsable de Dyn, cité sur le site spécialisé Techcrunch.

Autorités alertées

La première attaque, lancée à 13h10, a été suivie par plusieurs offensives successives à mesure que l’impact se déplaçait de la côte Est des Etats-Unis vers l’ouest du pays. A 0h17 samedi, Dyn indiqué que l’incident était résolu.

En pleine recrudescence de la cybercriminalité, cette attaque a alerté les autorités américaines. « Le département de la Sécurité intérieure (DHS) et le FBI ont été informés et enquêtent sur toutes les causes potentielles », a indiqué à l’AFP une porte-parole du DHS.

L’identité et l’origine géographique des auteurs demeuraient encore inconnues.

Origine incertaine

Le site Wikileaks, qui a publié des milliers d’emails du directeur de campagne de la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton, a cru déceler dans cette attaque une marque de soutien à son fondateur Julian Assange, réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres et dont l’accès à internet a été récemment coupé.

« M. Assange est toujours en vie et Wikileaks continue de publier. Nous demandons à nos soutiens d’arrêter de bloquer l’internet américain. Vous avez été entendus », a tweeté le site.

Le groupe de hackers Anonymous semblait lui appeler à poursuivre l’offensive. « Le toit, le toit, le toit est en feu. Nous n’avons pas besoin d’eau. Laissez l’enfoiré brûler », a-t-il tweeté.

Quelle qu’en soit l’origine, l’attaque a mis en lumière les dangers posés par l’utilisation croissante des objets connectés, qui peuvent être utilisés à l’insu de leurs propriétaires pour bloquer l’accès à un site.

Début des dommages

La technique de déni de service distribué (DDoS) utilisée vendredi consiste ainsi à rendre un serveur indisponible en le surchargeant de requêtes. Elle est souvent menée à partir d’un réseau de machines zombies (« botnet »), elles-mêmes piratées et utilisées à l’insu de leurs propriétaires.

« Ces attaques, en particulier avec l’essor d’objets connectés non sécurisés, vont continuer à harceler nos organisations. Malheureusement, ce que nous voyons n’est que le début en termes de ‘botnets’ à grande échelle et de dommages disproportionnés », prédit ainsi Ben Johnson, ex-hacker pour l’agence américaine de renseignement NSA et cofondateur de Carbon Black.

admin

Facebook va autoriser la publication de certaines images jugées choquantes

Après un nouveau cas de censure jugée disproportionnée, avec la suppression d’un dessin montrant la technique de palpation permettant de détecter un éventuel cancer du sein, Facebook a décidé d’autoriser la publication d’images jugées « choquantes », sous certaines conditions.




Le réseau social américain Facebook a indiqué vendredi qu’il allait commencer à autoriser la publication d’images et de contenus potentiellement choquants. Ils devront toutefois présenter un intérêt dans l’actualité.

« Notre intention est d’autoriser davantage d’images et d’histoires sans que cela pose de risques de sécurité, ou que des mineurs ou toute personne ne souhaitant pas l’être soient exposés à des images terribles », ont écrit les vice-présidents de Facebook Joel Kaplan et Justin Osofsky dans un blog.

Le réseau social a plusieurs fois été critiqué pour avoir retiré des contenus jugés choquants alors qu’ils présentaient un intérêt particulier, comme une vidéo de prévention sur le cancer du sein, au sujet de laquelle Facebook a reconnu vendredi avoir fait « une erreur » en la retirant.

Nudité et violence

L’association caritative suédoise Cancerfonden, qui a diffusé cette vidéo expliquant dans un dessin animé, comment détecter les signes de cancer du sein, a trouvé « incompréhensible et étrange que quelqu’un puisse percevoir des informations médicales comme choquantes », a expliqué sa directrice de communication.

Une polémique similaire avait éclaté en septembre lorsque Facebook avait effacé d’une publication de la premier ministre norvégienne Erna Solberg la photographie historique d’une petite Vietnamienne fuyant un bombardement au napalm, au motif que l’enfant était nue.

Facebook interdit à ses 1,7 milliard d’utilisateurs de publier des images de nudité, à l’exception des oeuvres d’art, des images d’allaitement et des contenus pédagogiques. Le réseau social proscrit également toute incitation à la haine ou à la violence.

admin

Six réseaux sociaux utiles pour chercher un emploi

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Pour favoriser vos chances, utilisez les réseaux sociaux. Des plus classiques, comme Facebook ou Twitter, aux plus spécialisés comme Yupeek ou Wizbii, zoom sur six réseaux qui peuvent vous être utiles dans votre recherche.

LINKEDIN

 

LinkedIn est un réseau très connu dans le monde, ce qui peut faciliter les choses si vous cherchez un stage ou un emploi à  l’étranger. Autre avantage : « LinkedIn Etudes supérieures ». Pour rajeunir l’image du site, une plate-forme dédiée aux étudiants et jeunes diplômés a été créée en 2014. Vous y trouverez de l’aide pour créer un profil attractif, pour tisser votre réseau, pour rechercher de l’information ou des contacts… La chaîne Youtube de LinkedIn regorge aussi de précieux conseils.

 


 

YUPEEK

Comme Wizbii, Yupeek cible les étudiants et les jeunes diplômés. Ici, les trois acteurs principaux sont les jeunes candidats, les écoles et les universités de l’enseignement supérieur et les entreprises. Sur ce réseau, les renseignements du profil sont importants.

Ce sont eux qui vont être analysés et qui permettront à l’algorithme de Yupeek de sélectionner des offres qui correspondent à votre cursus ou des informations en lien avec votre secteur. Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à aller sur L’RH de Noé, le blog de Yupeek, où trouverez des articles sur l’actualité du recrutement et du web.


FACEBOOK

 

Nombre de recruteurs vous « googlelisent » avant de vous rencontrer. Ceux qui sont soucieux de ce que l’on peut trouver sur eux sur le Web prendront donc le temps de se créer un « profil pro » sur Facebook avant d’y démarcher de potentiels futurs employeurs. Et pour vous démarquer, n’hésitez pas à « demander en ami » les employeurs qui vous intéressent, taguer les entreprises que vous visez sur vos posts… Le but est qu’ils vous remarquent !

 

 

 



VIADEO

 

Pour être repéré par un potentiel recruteur, n’hésitez pas à renseigner de façon détaillée votre profil. Et la meilleure façon de vous démarquer sur Viadeo est d’être actif sur le réseau : rejoignez les groupes de discussion dans vos domaines de compétences, participez / créez des événements ou bien posez vos questions.

 

 


 

TWITTER

Twitter peut aussi être un outil complémentaire pour vos études ou votre recherche de stage ou d’emploi. Le 19 mai dernier, le réseau social à l’oiseau bleu a organisé une journée européenne de l’emploi. L’occasion pour les candidats de contacter les recruteurs directement avec le hashtag #VotreJob.

Pour que votre recherche sur Twitter soit efficace, organisez votre veille d’information. Pour cela, ciblez un secteur d’activité (hôtellerie, communication…) et suivez l’actualité liée. Avec les mots-clés, retrouvez les comptes intéressants à suivre dans votre domaine et créez ainsi votre réseau. Privilégiez les Twittos de votre région (toujours avec les mots-clés), plus accessibles si vous avez besoin de les rencontrer.


WIZBII

 

Wizbii vise un public particulier : les étudiants, les jeunes diplômés et les entrepreneurs. Outre la recherche de job, de stage ou de contrats d’alternance, le site propose de créer, de participer ou de supporter des projets.

Autres outils qui peuvent être utiles : les annuaires des membres, des entreprises et des offres publiées. Enfin, l’onglet réseau permet d’élargir vos relations professionnelles, que vous soyez ou non en recherche de stage ou d’emploi.

 

 

admin

Réseaux sociaux: à quelle fréquence faut ‘il publier

C’est La grande question à laquelle chacun espère trouver LA grande réponse ! Pas besoin d’en faire l’éloge, si vous lisez cet article, vous avez probablement déjà conscience de l’importance des réseaux sociaux dans une stratégie marketing ! Mais entre LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest, Google +, Tumblr, YouTube, avec chacun leurs caractéristiques et contraintes, vous ne savez plus sur quel pied danser ? Voilà donc 4 clés pour construire un planning éditorial efficace

 




1. Ne cherchez pas de règle universelle ou immuable !

Même si je voulais bien vous donner les dix commandements pour réussir votre stratégie réseaux sociaux, je serais un bien mauvais prophète de vous faire croire que mes conseils pourraient résonner à travers les âges ! Comme pour tout ce qui relève du marketing digital ou des réseaux sociaux, il n’y a pas de science exacte, ou de réponse immuable ! Seuls l’expérience et les réajustements permettent de trouver une issue favorable à ce grand dilemme : exister sans lasser sa cible.

Plus encore, malgré les études réalisées sur le sujet, les lignes s’agissant de réseaux sociaux évoluent constamment au rythme des changements d’algorithmes propres à chaque réseau social, hiérarchisant ainsi le contenu et la distribution de l’information.

Vous devez donc être conscient que la fréquence de vos publications sur les réseaux doit évoluer régulièrement et qu’elle ne peut répondre qu’à une règle : celle des attentes de vos cibles.

2. Faites-en une affaire personnelle

Même en vous basant sur ce qui se fait dans votre secteur d’activité, sur ce que font vos concurrents, il est essentiel que votre planning éditorial soit défini en fonction de vos besoins propres. Il doit également être défini en fonction de votre marque, vos produits, vos objectifs et vos capacités à publier.

Si vous ne disposez pas d’un community manager à plein temps qui peut prendre en charge le monitoring des publications, pas la peine de vous fixer des objectifs trop ambitieux.

En fait, que vous cherchiez à développer votre notoriété, à continuer d’exister sur les réseaux sociaux, à promouvoir une offre ou un événement, ou à fidéliser votre audience, la fréquence de vos publications sur les réseaux sociaux ne sera pas la même.

De même, si vous n’avez pas une bonne raison de publier, mieux vaut s’abstenir ! N’oubliez pas que pour générer de l’engagement, vos publications doivent intéresser vos cibles et par conséquent être qualitatives.

3. Votre cible toujours en ligne de mire

Comme toujours, les stratégies marketing les plus efficaces sont tournées vers les comportements et besoins des cibles. Analysez les habitudes de vos cibles : quel(s) jour(s) et à quel moment fréquentent-ils les réseaux sociaux ? Quels sont les réseaux sociaux les plus susceptibles de capter leur attention ? Quels types de contenus peuvent susciter l’engagement ?

Par exemple, Léa, 30 ans, est une jeune maman active. Elle est sensible à la qualité des produits, échange sur Facebook avec d’autres jeunes mamans à travers des groupes, et suit d’autres jeunes mamans sur Instagram à l’affut de nouvelles tendances. Elle travaille et a énormément de choses à faire, mais consulte les réseaux sociaux plusieurs fois par jour sur son smartphone, généralement dans les transports. Elle y consacre toutefois beaucoup plus de temps le week-end.

Prenons l’exemple d’une marque de cosmétiques bio. Dans ce cadre, ses publications remporteraient du succès entre 8h et 9h30, et entre 17h et 19h. Mais elles pourraient même générer une conversion si elles sont faites le week-end, au moment où Léa a le temps de visiter le site de la marque, de comparer les alternatives et de se décider à acheter.

4. S’appuyer sur certains standards des algorithmes

De façon générale, l’idée reste de toucher votre cible au bon moment afin de maximiser l’impact de votre message. Pour cela, une étude réalisée par Over-graph donne des standards pour définir un point de départ à votre stratégie éditoriale.

  • Twitter : sur ce réseau social dont l’instantanéité est le maître mot, un tweet a une durée de vie d’environ 4 heures. Pour exister, publier plusieurs fois par jour est nécessaire pour remporter de l’engagement ;
  • Facebook : grâce à son reach, il permet de rallonger la durée de vie des publications. Celles-ci peuvent apparaître jusqu’à 14 heures après leur publication ;
  • LinkedIn : la durée de vie moyenne d’une publication étant de 12 heures, il est généralement conseillé de publier le tôt le matin ;
  • YouTube : le succès des publications dépend essentiellement du moyen par lequel elles sont promues par les autres réseaux sociaux comme Twitter ou Facebook.

La fréquence de vos publications est un élément stratégique vous permettant de remporter de l’engagement.Cependant, la véritable source de succès pour les publications sur les réseaux sociaux est de proposer uncontenu percutant et qualitatif. Bref, un contenu qui peut devenir viral.

webmarketing-com

admin

Burkina: des consommateurs assignent Canal+ en justice

L’information a été révélée ce lundi 17 octobre 2016 par le juriste burkinabè, spécialiste en droit de l’information, Abdoul Karim Sango sur son compte Facebook, et qu’il a confirmé à Burkina24 au téléphone. L’origine de cette action en justice remonte au 10 juillet 2016, jour de la finale de l’Euro 2016.




« Des consommateurs se sont plaints de la mauvaise qualité du service offert par canal + notamment la suspension du service en cas d’intempéries. Cette situation a marqué négativement certains consommateurs, le 10 juillet 2015, jour de la finale de l’Euro 2016 qui opposait la France au Portugal et l’idée d’une action contre canal+ à germé. Pour des raisons indépendantes de notre volonté, l’action n’a pas pu être introduite dans la célérité contrairement à nos aspirations. Mais nous vous informons que l’assignation est désormais effective et le dossier qu’il conviendrait d’appeler Affaire Abdoul Karim Sango et 115 autres sera appelé à l’audience civile du 26 octobre 2016. Le dossier sera certainement renvoyé à la mise en Etat pour instruction ».

admin

5 conseils pour utiliser les images sur les réseaux sociaux

Puissant vecteur d’émotion capable de créer instantanément un lien avec le consommateur et d’induire une action sa part, l’image est un élément de narration incontournable dans la stratégie de communication des marques.





Ce n’est donc pas un hasard si les marques investissent les réseaux classiques où l’image est plébiscitée (Facebook, Twitter, LinkedIn), mais aussi les plateformes spécialisées dans le partage d’images (Pinterest, Instagram) qui d’après une étude comScore représentent 19% du temps passé sur les écrans. Mais pour une efficacité optimale, il convient de respecter quelques règles essentielles que Fotolia by Adobe vous livre ici.

Respecter la vocation de chaque réseau

Tous les réseaux sociaux ne se valent pas et il est essentiel de comprendre les enjeux de chaque canal. Certains comme LinkedIn ont été développés pour répondre aux besoins des entreprises, d’autres, initialement destinés aux particuliers ont été investis par les marques qui y ont vu un important vivier de clients potentiels. Si certains comme Instagram sont propices à la convivialité, d’autres sont destinés à une communication plus « corporate ». Utilisez-donc les réseaux sociaux comme des supports de communication à part entière en développant pour chacun une stratégie propre.

 

Animer sa page

La qualité des publications est primordiale dans l’animation de votre profil. Publier des images dans l’ère du temps, qui collent à l’esthétique iconographique actuelle est un gage de succès. Aussi, selon une étude de Skyword, le nombre total de vues d’un article augmente de 94 % s’il contient un visuel pertinent. Mais la fréquence de publication est tout aussi importante ! Créer un profil sur un réseau social et négliger son animation s’avère contre-productif et dommageable car il n’est rien de pire pour celui qui vient visiter votre profil que de constater une inactivité depuis de longs mois. Une vitrine vide laisse à penser que le magasin est vide… De nombreux outils de programmation existent pour vous faciliter la vie !

 

Choisir la bonne taille

Chaque réseau à ses propres dimensions pour les images. Pourquoi est-il important de respecter ses spécificités ? Tout simplement pour favoriser la réception de votre message. Une image mal dimensionnée risque en effet de mal s’afficher ce qui nuira à la compréhension du message. Aussi, l’un des principaux enjeux des réseaux sociaux étant la viralité, le partage de vos publications par le plus grand nombre se fera d’autant plus facilement que les images seront au format idéal. Une antisèche très utile est disponible sur le site http://makeawebsitehub.com/social-media-image-sizes-cheat-sheet/.

 

Le droit d’auteur existe aussi sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, tout semble être à portée de main. Or, le droit d’auteur s’y applique pleinement. Si les CGU de ces sites autorisent l’utilisation des images publiées dans le cadre du réseau social par le biais du retweet par exemple, l’obligation d’identifier l’auteur de l’œuvre réutilisée est obligatoire quel que soit le contexte. Les mécanismes de « partage » des réseaux sociaux permettent généralement de respecter cette exigence. À défaut de crédit de la source, une action en contrefaçon pourrait être engagée. Pour éviter cela, Fotolia by Adobe propose par exemple le téléchargement d’images avec copyright intégré. Une bonne solution pour ne pas oublier !

Miser sur la vidéo

D’après une étude américaine menée par Ooyala, près de 80% du trafic internet sera constitué de vidéos d’ici à 2020. Aujourd’hui, les vidéos sont déjà incontournables et la niche marketing de la vidéo live est l’une des plus prisées par les marques actuellement. Facebook et Twitter avec Périscope l’ont intégré et Snapchat domine le secteur. Instagram a récemment augmenté la durée maximale des vidéos postées de 15 à 60 secondes et les nouvelles fonctionnalités technologiques comme le 360° et le son 3D supportés par YouTube font de plus en plus parler d’elles.

 

admin