• +226 70 65 65 00
  • elitescommunication14@yahoo.fr

Tag Archives: Twitter

Quel type de contenu est le plus partagé sur les réseaux sociaux ?




Les internautes inscrits sur les réseaux sociaux sont très nombreux (62% des internautes français) mais réaliser un contenu pertinent qu’ils vont partager n’est pas évident.

Ils sont tellement sollicités sur les réseaux sociaux chaque jour par divers contenus que c’est à vous de faire celui qui va les intéresser au point de le partager. Nous vous présentons ici des types de contenus qui ont le plus de chance d’être partagés.

Les infographies, un mélange d’écrits et de visuels

Les infographies sont l’un des types de contenu que vous pouvez créer facilement, les plus partagés socialement. En effet, une infographie regroupe beaucoup d’informations imagées, nous en apprend beaucoup sur un sujet sans nous lasser grâce à toutes les illustrations (images ou autres dessins).

80% des gens retiennent ce qu’ils voient donc un contenu visuel va plus être mémorisé qu’un écrit. Mais une image ou une vidéo peut très bien accompagner un texte et même l’illustrer ou le faire comprendre. Celui-ci sera plus apprécié pour cette illustration et certainement partagé.

Les images pour illustrer

Les images, seules ou accompagnées d’un texte, obtiennent une forte implication sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, les posts accompagnés de photos reçoivent 53% de likes en plus que les posts habituels et sur Twitter les tweets accompagnés d’images obtiennent 150% de Retweets en plus. Ces études de Buffer montrent bien que les images ont un impact énorme sur les partages des réseaux sociaux.

Les vidéos attirent pour leur côté dynamique

La vidéo est un des contenu très partagé sur les réseaux sociaux, surtout si elle touche le côté réactionnaire des humains ; cela peut être une vidéo touchante, énervante ou amusante mais qui fait réagir. Les vidéos augmentent également beaucoup l’implication sur les médias sociaux, étant plus dynamiques, elles ont une meilleure portée organique. Une étude réalisée par Buzzsumo montre que les vidéos génèrent 18,4% d’attraction sociale.

Les contenus écrits ont plusieurs formes

Forcément, lorsque vous faites une publication sur les réseaux sociaux, un message est nécessaire pour accompagner une image, une vidéo, dans une infographie ou seul. Mais ce message doit avoir un impact fort sur vos lecteurs pour être partagé.

La composante émotionnelle est essentielle

Les contenus les plus partagés utilisent au moins un levier de viralité à savoir :

  • le rire
  • la surprise
  • l’humanisme

Ou un levier d’émotions humaines :

  • la beauté
  • l’inspiration
  • la peur
  • l’urgence
  • le choc

Il est absolument déconseillé d’utiliser tous ces leviers mais quelques uns suffisent pour que vos contenus soient appréciés et surtout partagés.

Les publications faisant passer des émotions fonctionnent bien sur les médias sociaux. Pour ce type de contenu, vous pouvez utiliser des citations ou des histoires inspirantes ou encore essayer de créer du contenu comportant une expérience en rapport avec le sujet abordé. S’il y a de l’émotion créée chez le lecteur, en retour il y aura des réactions, des commentaires et du partage.

Buffer a analysé les effets des émotions sur le partage et en a conclu qu’importe le domaine d’activité, les « sentiments positifs » et les « avis positifs » sont connectés par des émotions positives dans le partage de contenus sur les médias sociaux.

Les actualités sont importantes mais à adapter selon la cible

Les articles traitant de l’actualité sont au sommet avec le plus grand nombre de partages sociaux, tous les types de contenus envisagés. Nous avons tous déjà partagé une actualité sur un réseau social alors imaginez si vous reprenez les dernières actualités, à quel point celles-ci vont être partagées.

Pensez toutefois à adaptez vos contenus d’actualité à votre cible. Certes, votre contenu doit être pertinent mais il doit particulièrement créer de l’engagement de la part de votre cible alors diversifiez les thèmes de vos actualités mais toujours en rapport avec les attentes de vos prospects et clients.

Les listes, efficaces et rapides à lire

Certaines études démontrent que le cerveau est fait pour s’adapter aux listes et Buzzsumo le prouve avec son analyse montrant que les listes recevaient 22,45% d’implication sur les réseaux sociaux. Les listes ont l’avantage d’être faciles à créer et sollicitent la curiosité des lecteurs. Comme l’humain s’y adapte facilement, vous êtes davantage susceptible d’obtenir des partages et de créer de l’implication grâce aux listes.

Si vous souhaitez en publiez sur les médias sociaux, créez des listes uniques et attrayantes afin d’améliorer votre implication.

Vous savez maintenant quels types de contenu vous pouvez publier sur les réseaux sociaux afin d’avoir le plus de partages possible. Les infographies, images, vidéos, actualités et listes sont les plus partagés mais n’oubliez pas l’émotion positive, elle compte beaucoup et pousse les internautes à plus partager.

marketing

Facebook, YouTube, Twitter, WhatsApp… La Turquie bloque l’accès aux réseaux sociaux et applis de messagerie

Twitter, Facebook, WhatsApp ou encore YouTube… L’accès aux réseaux sociaux, ainsi qu’aux applications de messagerie a été fortement perturbé ce vendredi en Turquie, rapporte Turkey Blocks, une organisation spécialisée dans la surveillance de la censure du Web.




Comme il est de coutume en Turquie, les autorités ont jeté leur dévolu sur Twitter, Facebook, WhatsApp ou encore YouTube. Les perturbations ont commencé vendredi dernier et sont montées crescendo durant le week-end, rapporte Turkey Blocks, une organisation spécialisée dans la surveillance de la censure du Web.

Ces mesures faisaient suite à l’arrestation d’une dizaine de députés appartenant au HDP, le parti pro kurde. La technique de blocage utilisée est le throttling. Il s’agit de ralentir l’accès aux sites en limitant la bande passante disponible jusqu’à les rendre inutilisables.

Des blocages réguliers en Turquie

Le Premier ministre Binali Yildirim, cité par L’Express, n’a pas directement confirmé que les autorités étaient à l’origine de ce blocage, mais a reconnu qu’elles pourraient « avoir recours à ce type de mesures pour des raisons de sécurité ». Il a, en outre, indiqué qu’il s’agissait de « mesures temporaires. Une fois que la menace aura été éliminée, tout reviendra à la normale ».

Au gré des événements, le gouvernement turc bloque régulièrement l’accès aux réseaux sociaux dans le pays, ainsi qu’à certains autres sites de manière permanente.